Les maisons à colombage de Nogent le Roi 

         

  C o n s t r u i r e    e n   b o u s i l l a n t  s a  m a i s o n ? 

 

Le verbe "bousiller" n'a pas toujours eu le sens péjoratif de travail de piètre qualité qu'on lui connait aujourd'hui. Dans les dictionnaires du  XVIeme siècle, le mot signifiait uniquement "maçonner avec de la glaise additionnée d'eau" c'est à dire maçonner avec de la boue. 

 

L'expression subsiste encore dans le vocabulaire architectural de nos amis québécois. Construire en "colombage bousillé" signifie remplir l'espace entre les poutres avec de la boue bien  tassée mélangée avec des petites pierres, boue que l'on maintient en position par un coffrage de planches le temps du séchage. 

 

Contrairement aux apparences, le verbe "bousiller" n'a donc aucun rapport avec la bouse de vache. On notera cependant qu'à la Réunion et à l'Ile Maurice, le torchis  de terre et d'herbe projeté sur  les  claies (ou lattis végétal) dressé sur les murs, comportait  traditionnellement de la bouse de vache, laquelle desséchée à l'état brut, est beaucoup moins toxique que la peinture au plomb dont on badigeonnait naguère les  murs  des élégantes  maisons bourgeoises,  au risque de provoquer une maladie appelée "saturnisme" dont le nom étrange  nous vient des alchimistes, pour lesquels Saturne était la planète symbole du plomb......

Formulaire de contact -  Contact form

Laissez nous votre avis :

 

Notre adresse postale :
5 route de faverolles
Hameau de la Gâtine
78125 La Boissière Ecole
Téléphone
01 34 94 36 04
 
(pour nous rejoindre par la route, onglet "VENIR" dans le menu)
  • Google+ Social Icon

                    Séminaires  au vert  proche  rambouillet , houdan , montfort l'amaury , gambais,  les mesnuls,  poigny la foret, hermeray,  yvelines                                                       Gite  de Groupe   proche  Nogent le roi ,  Epernon , maintenon , chartres , anet , eure et loir  

Photos et site  © 2014  Denis Peyrat